No words

16:07 Vanessa 2 Comments


Ce qu'il y a d'assez impressionnant avec le deuil, c'est que du jour au lendemain tout peut changer...






Des souvenirs joyeux se transformant en souvenirs profondément tristes...
Vous êtes bien et subitement, une odeur, une musique, et vous avez l'impression de couler...
Vous vous réveillez un petit matin et l'espace de 30sec vous vous dites qu'il serait bien de les appeler...et vous réalisez qu'elles ne sont plus là...
Encore et toujours...

Quand Mimi était encore en vie, il m'était plus "simple" de gérer ma douleur...nous la partagions à deux. 

J'ai un sac de douleur sur mes épaules que vous ne pouvez même pas imaginer et je suis seule à le porter. Il est lourd ce sac, j'avoue, un peu plus lourd aujourd'hui que les autres jours...c'est normal...c'est bientôt Noël.
J'ai beau essayer chaque année, je n'y arrive pas, je n'aime pas cette période, il n'y rien a faire...

L'année passée, on m'a motivée a faire un sapin de Noël, cette année je me suis fait violence et en ai fait un petit, à la main...Mais là encore, comme un vieux goût amer qui remonte le long de ma gorge. Non, je n'aime définitivement pas cette période, où j'ai plus envie d'hiberner jusqu'à l'année prochaine.

Il n'y a pas une nuit où je ne me suis pas réveillée sans faire cauchemars sur cauchemars, et c'est fatiguant. Et ça me rend triste bien évidemment, car cette période de fêtes est censée être heureuse, Alors je me résigne...

Je suis contente que dans d'autres foyers, ce soit encore l'émerveillement et je vous souhaite sincèrement de passer d'excellentes fêtes.

Moi, je passe mon tour cette année encore...

2 commentaires:

Un petit mot?